Télétravail à domicile - Diagnostic du poste de travail vis-à-vis des risques électriques

>

Les technologies de l’information et de la communication permettent aujourd’hui le télétravail.
En 2012, la loi Warsmann est venue encadrer la pratique du télétravail à domicile. Depuis, elle ne cesse de se densifier. L’un des pré-requis est de vérifier qu’elle se réalise en toute sécurité,
notamment vis-à-vis des risques électriques.

Domaine

d’application

Ce diagnostic s’adresse aux salariés qui pratiquent le télétravail à domicile et aux employeurs qui sont tenus de s’assurer que leurs salariés travaillent en toute sécurité.

 

 

Objectif

de la mission

Vérifier la sécurité des installations électriques des postes de télétravail à domicile.

 

 

Mission

proposée

Notre mission comprend :

  • Une visite au domicile du salarié afin de contrôler :
    • La tableau de protection : implantation, identification des circuits et conducteurs électriques, protections contre les contacts directs et indirects, surcharges et court circuits.
    • Le poste de travail contre les risques de chocs électriques : outil informatique et canalisation mobile alimentant le poste de travail.
  • La rédaction d’un rapport nécessaire à l’obtention de l’autorisation de télétravail par l’employeur.

En cas d’anomalie constatée, une seconde visite peut être nécessaire.
Ce diagnostic doit être réalisé annuellement.

 

Nos

atout

  • Une prise en charge rapide
  • Des inspections réalisées en toute indépendance
  • Une couverture géographique de 80 agences en métropole et DOM-TOM

 

 

Reconnaissances

extérieures

Qualiconsult Exploitation, accréditation COFRAC, Inspection, n°3-128, liste des implantations et portées disponibles sur www.cofrac.fr

Vous souhaitez avoir plus d’informations ?
Remplissez le formulaire de contact

Merci de remplir les champs ci-dessous :
  • Les données à caractère personnel qui vous sont demandées sont nécessaires pour le traitement de votre demande. Elles sont destinées au Groupe Qualiconsult, responsable du traitement et sont basées sur son intérêt légitime. Elles sont conservées pendant la durée nécessaire au traitement de la demande augmenté le cas échéant des durées de prescription légale. En savoir plus

Missions
complémentaires