Accueil Actualites Quelles innovations pour l’éclairage public ?

Quelles innovations pour l’éclairage public ?

Quelles innovations pour l’éclairage public ?

En France, ce sont près de 9 millions de points lumineux qui fonctionnent environ 4000 heures par an pour une puissance installée de 1250 W. L’éclairage public représente aujourd’hui 50 % de la consommation électrique des collectivités territoriales, soit près de 18 % de la consommation, toutes énergies confondues.

C’est, par conséquent, un poste de consommation très important qui retient toutes les attentions.

Aujourd’hui, des technologies intelligentes permettent de faire baisser la consommation d’électricité.

 

L’évolution de demain

Dans les années à venir — un délai de 5 ans au minimum — l’éclairage public va connaître de profondes mutations, notamment en raison du développement des nouvelles technologies telles que l’ampoule LED.

De plus, la convergence des technologies énergétiques et du numérique va transformer l’éclairage public en une plateforme multi-équipements.

Ainsi, le lampadaire classique va proposer d’autres services que le seul éclairage des rues.

Le lampadaire connecté, par exemple, peut :

Déployer un réseau numérique haut débit

Connecter plusieurs services urbains (vidéoprotection, wi-fi, sonorisation)

Recharger (pourquoi pas ?) les véhicules électriques en intégrant dans chaque lampadaire des bornes de recharge lentes.

 

Quelles technologies seront mises en œuvre à l’avenir ?

L’éclairage public va devenir intelligent et pour cela, plusieurs technologies vont se développer de manière fulgurante :

La télégestion : c’est une gestion de l’éclairage public à partir d’un seul centre de contrôle. Chaque information est transférée à un point lumineux en particulier de manière à commander l’éclairage ou l’extinction des feux.

La télémaintenance : c’est un complément de la télégestion. Elle permet de transférer des informations depuis chaque lampadaire vers un centre de contrôle, notamment pour identifier les éventuels dysfonctionnements.

Les capteurs de mouvement : chaque lampadaire sera équipé de capteurs de mouvement, ce qui permettra d’allumer le lampadaire en question uniquement en cas de passage. Une économie d’énergie non négligeable à la clé.

Le dimming : c’est une technologie qui permet de réduire le flux lumineux des lampes en diminuant la tension d’alimentation à des heures de faible fréquentation.

Améliorer le confort visuel urbain et péri-urbain de vos administrés et gérer au mieux votre consommation énergétique pour réduire les dépenses d’électricité des collectivités sont vos préoccupations ? 

 

Le Groupe Qualiconsult vous accompagne à travers diverses missions pour répondre à vos problématiques et respecter vos obligations vis-à-vis de la Norme NF EN 13-201 qui se compose de 5 volets différents :